sortir de l’armoire des souvenirs: la créativité.

 

Créer c’est imaginer et mettre en oeuvre un concept nouveau, une idée neuve. C’est aussi trouver une solution originale à un problème, que ce soit un problème type ingénieur ou un tracas du quotidien.

Ainsi il y a comme une ébullition, des rouages qui se mettent en branle, comme un mécanisme qui s’huile, une association d’idées qui se fait…

La créativité c’est comme un savant fou ou un artiste inspiré, c’est une maman qui jongle entre ses différentes activités, c’est un professeur qui cherche à intéresser ses élèves, c’est un homme qui veut ranimer la flamme… La créativité c’est tout ça à la fois. 

C’est ce qui fait notre essence humaine.


La créativité implique une souplesse de l’esprit et du corps. Elle nécessite une ouverture au monde extérieur et intérieur. C’est une palette de couleurs qui change à chaque instant de la vie. Dans le but de s’adapter aux circonstances extérieures. Pas s’adapter dans le sens de se conformer mais dans le sens d’amplifier ses possibilités d’avancement, d’évolution. C’est demeurer dans l’accueil de ce qui est sans se préoccuper outre mesure pour ce qui vient. 

Dans les clans bobos ou hipster, la tendance est de faire du neuf avec du vieux. Dans une mouvance écolo et de non gaspillage, on ne jette plus ou on jette ordonné. Il s’agit de ne rien perdre, ne pas gaspiller. D’ailleurs ça me rappelle les repas de mon enfance: “Finis ton assiette, pense aux enfants qui n’ont pas à manger.” Équité est le maître mot. Et ma Mamou qui ne jette jamais rien…ça peut toujours servir. C’est de la récup, cela permet de ne pas acheter inutile. Par exemple, mon pot à crayons et divers cosmétiques est en réalité un pot de dulce de leche…vide bien sûr! Un petit clin d’oeil créatifEt on peut garder sans accumuler. Mais là on s’engouffre dans une autre brèche, celle de l’organisation, du rangement, de la maison. On peut aussi repriser, recoudre, collecter, partager. 


Créer c’est innover. Créer c’est inventer.


Comme nous l’avons vu plus haut, la créativité n’est pas réservée à une classe particulière de personnes. La créativité va bien au-delà de l’art même si elle le comprend. En effet, la créativité est humaine. Elle est notre respiration quotidienne, notre marge de manoeuvre ou notre vie, selon chacun. Peut-être que nous nous sommes laissés aller à un conformisme qui peu à peu a étouffé notre créativité (voir aussi l’article sur la Norme), ou que c’est un mécanisme auquel nous ne faisons plus attention au quotidien. Et pourtant cette partie de nous est bien là. Elle nous pousse en avant et nous permet de ne pas nous morfondre. Face à telle ou telle situation, je bloque. Je me sens perdue. Je ne sais pas dans quelle direction aller, je me sens gêné, oppressé: que faire? Après la prise de conscience de la situation, son analyse, une solution peut être envisagée, ou même plusieurs. La meilleure sera adoptée. C’est être créatif.


Au-delà de la créativité de chaque jour, il y a cette créativité qui me tient au coeur et au corps: la peinture, donc les arts plastiques, et l’art en général. Dans les familles ou au gré de certaines rencontres de nos vies, nous pouvons avoir la chance de recevoir une éducation artistique, qu’elle soit théorique ou pratique. Dès mes 4 ans j’ai pu assister à un atelier d’arts à la”Boite à Couleurs” et ce fut une période magique de ma vie (je rends hommage à *Marine*). Quel bonheur de pouvoir déployer son imagination et son monde intérieur sans jugement et sans note!


Ce à quoi je voudrais en venir, c’est que personne ne naît génie. Bien sûr nous ne sommes pas égaux-et heureusement-nous naissons avec certaines aptitudes. Et il y a aussi le génétique et le biologique qui entrent en ligne de compte. Le nier serait assez hypocrite. Mais ce que je veux dire c’est que l’éveil à la beauté et à l’art (ou aux sciences, à l’Histoire etc, sujets que je maîtrise moins) est accessible à tous. Tous devraient pouvoir en profiter. Certains enfants ou jeunes peuvent se sentir frustrés dans leur milieu de ne pas avoir accès à cette connaissance ou à ces activités. Mais l’Ecole est là, ainsi que de nombreux centres ouverts. 

Cependant la limite de l’école est qu’il y a toujours cette notion de jugement du bon et du mauvais. Bien sûr il faut des limites, c’est vital pour la construction personnelle, pour l’individuation (terme hérité de Jung). La créativité est liée à l’expression personnelle, à oser être soi et sortir ce que l’on a à l’intérieur. Pour pouvoir s’épanouir il est bon qu’elle bénéficie d’un environnement accueillant. Même si de nombreux artistes se sont construits en opposition à leur milieu, ils se sont construit ou trouvé un milieu qui leur ressemblait.


Tout cela pour dire que la créativité, nous la portons tous en nous, et qu’elle ne demande qu’à grandir! Pour arriver à un certain résultat artistique, il y a des heures de travail. Par exemple en dessin, on commence enfant à colorier des motifs simples, on fait des dessins libres avec des fleurs, des maisons, des bateaux, des avions, persuadés de ce que l’on représente. Et ensuite on commence à prendre des cours, on recopie à partir d’une photo, d’une image, d’un modèle vivant. Et puis on s’exprime à sa manière! C’est un processus, un travail! Certain ne prennent jamais de cours mais s’entraînent beaucoup et se perfectionnent ainsi au fur et à mesure.

 

Créer cela pourrait être aussi créer un monde nouveau. Comment faire? On peut parler de politique, de scientifique, d’écologique… Et on peut aussi commencer par se regarder le nombril et se mettre sur le chemin du changement personnel, du changement intérieur, de la vision différente et belle. Je vous propose un livre qui m’a beaucoup touchée l’Âme du monde de F. Lenoir. Ce serait donc se créer comme être humain, se recréer chaque jour. Se créer et créer pour ne pas cesser d’exister, pour être dans le flux énergétique de la vie.


Sans cesse se renouveler, cela peut être oppressant. Pourquoi ne peut-on pas garder les choses telles qu’elles sont? On est bien ainsi! Evidemment, il ne s’agit pas de chambouler pour chambouler mais de maintenir notre conscience en éveil, d’être là, prêt à écouter notre voix / voie intérieure et d’accepter le changement s’il vient à nous. Pourquoi pas? Etre créatif sans brasser de l’air. Oser. Se tromper. Recommencer. Oser.